Notre cause

Comment vivre normalement quand on a ses règles et aucun accès à des protections hygiéniques ? Pour les femmes, ce sont des produits de première nécessité. Grâce a chaque achat que vous faites sur le site de jho, des produits sont distribués à des femmes dans le besoin par des associations qui soutiennent les femmes dans des situations de grande précarité, en France et à l’étranger. Voici les projets que jho a décidé de soutenir.

notre cause

L’ACCÈS À L’HYGIÈNE MENSTRUELLE POUR LES FILLES DE ZONES RURALES ET DES CAMPS DE RÉFUGIÉS AU NORD DU CAMEROUN.

En Afrique, l’UNESCO estime qu’une fille sur 4 ne va pas à l’école pendant ses règles, conséquence du manque d’accès aux produits d’hygiène, mais aussi du tabou très fort qui entoure les règles en particulier dans les milieux ruraux.

Le projet Girls Excel porté par l’ONG w4 au nord du Cameroun fournit des protections hygiéniques lavables et réutilisables pour apporter une réponse durable aux filles des communautés rurales et des camps de réfugiés. Les équipes de l’association forment aussi les femmes à la fabrication de ces serviettes hygiéniques, ce qui leur permet d’augmenter leurs revenus, et d’acquérir une indépendance économique.

Le deuxième but de ce projet est de briser le tabou des règles dans cette région. En effet, là bas, la tradition veut que les femmes restent chez elles pendant leurs règles, par conséquent les jeunes filles ne vont pas à l’école et les femmes ne travaillent pas pendant cette période du mois. Parler des règles et les banaliser permet ainsi de lutter contre la déscolarisation des filles, et favorise l’autonomie des femmes qui veulent travailler.

W4 ONG
ONG gynécologie sans frontière

LA DISTRIBUTION DE SERVIETTES ET TAMPONS EN COTON BIO POUR LES FEMMES RÉFUGIÉES EN FRANCE.

Jho fournit des serviettes hygiéniques et tampons en coton bio à des femmes réfugiées qui vivent dans la rue ou dans des campement de fortune dans le Pas de Calais, via les équipes de l’opération Caminor de Gynecologie sans Frontières. Ces femmes ont quitté la pauvreté et la violence de leur pays, elles n’ont rien. Pour elles, les périodes de règles sont très compliquées et menacent leur santé car elles utilisent souvent des tissus qu’elles n’ont pas la possibilité de laver. Elles n’ont pas non plus accès tous les jours à une douche. L’accès aux protections hygiéniques leur permet de retrouver un minimum de confort pour affronter le quotidien pendant leurs règles, et de la dignité.