Tampons sans applicateur – super (boîte de 16)

5,90

Le confort, l’efficacité, et le respect de mon corps, c’est ce qu’on attend d’un tampon, non ? Alors voilà : jho propose des tampons sans applicateur en coton bio certifié.

La taille super a été conçue pour les flux abondants.

Et comme toujours, les tampons jho sont sans viscose, sans parfum ni chlore.

En stock

♡ 80% de nos clientes choisissent
Livraison tous les 3 mois
  • Frais de port à partir de 4,96€ Offerts
  • Une boîte OFFERTE dans votre premier colis
  • Sans engagement : envois modifiables, mise en pause et résiliation à tout moment en 1 clic
Livraison unique
  • Frais de port payants (à partir 4,96€)

Composition

16 tampons en coton bio par boîte.
Diamètre tampon : 1,5cm / Longueur tampon : 4.8cm

Le coeur absorbant, la cordelette sont composés à 100% de coton biologique certifié GOTS.

L'emballage individuel est en Polypropylène.

Questions/Réponses

Comment mettre mon tampon ?
1. Lavez-vous les mains. Décontractez-vous et choisissez la position la plus confortable pour vous pour introduire facilement votre tampon : debout avec les genoux légèrement pliés et séparés, assise sur les toilettes ou encore avec un pied sur les toilettes.
2. Retirez l'emballage, vérifiez que le cordon est bien attaché au tampon et dépasse de l'applicateur.
3. Tenez le tampon par l'applicateur entre le pouce et le majeur, l'index restant appuyé sur la base. Avec votre autre main, écartez les lèvres situées à l’ouverture du vagin (qui se trouve entre l’urètre, par où coule l’urine, et l’anus). C’est à cet endroit que vous allez insérer votre tampon.
4. Placez le bout arrondi de l’applicateur à l’ouverture du vagin, puis poussez le tube extérieur délicatement dans votre vagin, jusqu’à ce que vos doigts touchent votre corps.
5. Poussez entièrement le tube intérieur dans le tube extérieur à l’aide de votre index ou de votre autre main.
6. Retirez soigneusement de votre corps les deux tubes de l’applicateur. La ficelle du tampon doit pendre librement à l’extérieur de votre corps. Lorsque le tampon est correctement placé, vous ne devez rien sentir. Si vous ressentez une gêne cela signifie que vous n’avez pas assez enfoncé le tampon.
Lavez vous les mains après l’avoir inséré.
En cas de doute, n’hésitez pas à regarder la notice présente dans toutes les boîtes de tampons. Des schémas explicatifs permettent de bien visualiser les explications ci-dessus.
Comment retirer mon tampon ?
1- Décontractez-vous et optez pour la position la plus confortable pour vous. Tirez doucement la ficelle du tampon (Rassurez-vous, la ficelle est solidement cousue au tampon).
2 – Si vous ressentez une gêne en retirant le tampon et que vous observez des fibres blanches, il est possible que le tampon ne soit pas saturé. Vous devez donc utiliser un type d’absorption inférieur à votre flux, donc un tampon plus petit.
3- Jetez votre tampon dans une poubelle.
Je n’ai pas réussi à retirer mon tampon, que faire ?
Si vous ne trouvez pas la ficelle du tampon. Attendez que le tampon soit bien saturé, accroupissez-vous et poussez comme lorsqu’on va à la selle. Le tampon descendra alors tout seul et vous pourrez le récupérer avec les doigts. Si vous ne réussissez pas à retirer votre tampon, consultez votre gynécologue.
La ficelle de mon tampon s’est cassée, que faire ?
La ficelle des tampons est solidement cousue, il n’y a donc qu’un risque très faible que cela arrive. Si cependant, vous ne trouvez pas la ficelle ou celle-ci s’est cassée, nous vous recommandons d’attendre que votre tampon soit bien saturé. Mettez-vous accroupie et poussez comme lorsque vous allez à la selle. Naturellement, le tampon pourra alors descendre et vous pourrez l’attraper. Si toutefois vous ne parvenez pas à le retirer, consultez votre gynécologue
Quand dois-je changer mon tampon ?
Vous devez changer de tampon toutes les 4 à 6 heures. Utilisez un tampon adapté à votre flux menstruel et si vous hésitez entre deux tailles, choisissez toujours la plus petite. Ne choisissez pas un tampon d’une taille supérieure juste pour éviter de le changer trop souvent. Avant d’introduire un nouveau tampon, assurez-vous d’avoir retiré le tampon précédent. N’utilisez pas deux tampons à la fois. A la fin de vos règles, retirez le dernier tampon. N’utilisez pas de tampons si vous n’avez pas vos règles
Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique ?
LE SYNDROME DU CHOC TOXIQUE (SCT) Attention, les tampons sont associés à une infection rare mais grave appelée syndrome du choc toxique (SCT). Veuillez lire et conserver les informations jointes sur le SCT et l’utilisation des tampons (pour votre santé et hygiène). Le SCT est une infection rare, provoquée par des toxines d’origine bactérienne (staphylocoque doré) se trouvant habituellement dans la peau, le nez et le vagin. Cette infection peut toucher aussi bien les femmes que les hommes et les enfants, et le risque de contracter le SCT est plus élevé chez les adolescentes et les femmes de moins de 30 ans. Bien que cette infection soit peu courante, il est important d’en connaître l’existence pour pouvoir agir en cas de besoin. De même, il est crucial de savoir reconnaître les premiers signes de SCT pour effectuer un traitement précoce. Les symptômes d’un choc toxique sont les suivants : Forte fièvre soudaine (39º ou plus), nausées, vomissements, pertes de connaissance, douleurs musculaires, éruption cutanée semblable à un coup de soleil, mal de gorge, vertiges et / ou évanouissement. Seuls quelques-uns de ces signes peuvent se présenter. Dans des étapes plus avancées de l’infection, la peau peut commencer à se desquamer. Le SCT peut survenir pendant les règles ou peu de temps après. Il peut se déclarer rapidement et ses premiers signes ressemblent à ceux de la grippe. S’il n’est pas soigné, il peut provoquer une infection grave ayant des conséquences mortelles. À l’apparition de l’un de ces signes, retirez immédiatement le tampon et consultez votre médecin, à qui il faudra mentionner que vous avez vos règles et que vous avez utilisé un tampon. Avant de recommencer à utiliser un tampon, parlez-en à votre médecin. Pour réduire le risque de contracter le SCT, utilisez des tampons dont l'absoption est juste suffisante pour vos besoins et changez de tampon toutes les 4 à 6 heures. Vous pouvez également recourir à la serviette hygiénique au moins une fois par jour. Si vous n’utilisez pas de tampons, le risque de contracter le SCT est réduit, mais pas éliminé.
Les tampons bio sont-ils aussi efficaces que les tampons conventionnels?
Oui, les tampons jho en coton bio ont été conçus pour absorber les mêmes quantités de liquide menstruel que les tampons conventionnels