Publié par

Dons de produits aux femmes réfugiées : le choix de Jho.

Nous sommes souvent interpellées sur le fait que nous faisons des dons à des femmes réfugiées. Dorothée, co-fondatrice de Jho, explique les raisons de cet engagement.

Vous le savez : à chaque fois que vous achetez une boîte Jho, nous donnons des produits à des femmes dans la précarité.

Nous avons décidé de soutenir Gynécologie sans Frontières, et notamment sa mission auprès des femmes réfugiées. Celles qui ont tout quitté pour fuir la guerre, la violence, et la misère dans leur pays d’origine.

Certaines clientes nous interpellent : pourquoi les femmes réfugiées ? Pourquoi ne pas commencer par les femmes françaises qui sont dans la précarité ?

Pour Coline et moi, la première réponse vient du cœur : NON, nous ne ferons pas de différence entre une femme française et une femme étrangère, les règles sont une grande difficulté supplémentaire pour une femme dans la précarité, quelle que soit sa nationalité.

Nous avons bien entendu envie d’aider aussi les femmes françaises, nous le faisons d’ailleurs ponctuellement à la demande d’associations.

La raison de l’engagement de Jho auprès des réfugiées vient aussi d’une expérience que j’ai vécu après mes études : je me suis engagée dans un volontariat de solidarité international de 2 ans dans un village à Madagascar, auprès d’adolescents et de femmes.

Madagascar est un des pays les plus pauvres au monde, et la corruption gangrène toute l’économie et les services publics. Les femmes voient leurs enfants mourir du paludisme, du tétanos, d’infections. Les accouchements sont risqués, la malnutrition affaiblit les malades… J’ai rencontré là-bas beaucoup de candidats à l’exil.

Des mères qui voulaient une vie paisible pour elles et leurs enfants, des jeunes, intelligents et ambitieux qui voulaient juste travailler, vivre une vie digne et changer les choses.

Les réfugiées prises en charge par Gynécologie sans Frontières viennent d’Afrique, de Syrie, d’Afghanistan, d’Irak. Elles sont nées du mauvais côté du monde, elles ont bravé des épreuves terribles pendant leur voyage jusqu’en Europe.

A leur arrivée en France, elles n’ont plus rien, ne connaissent personne, ne parlent pas notre langue. Elles viennent chez nous pour y trouver une vie sans violence et sans misère, une vie qui vaille d’être vécue.

Nous sommes heureuses et honorées de les soutenir.

Voici un aperçu de notre mission avec Gynécologie Sans Frontières :

Pour aller plus loin : https://www.slate.fr/story/153693/femmes-regles-camp-refugies